Geneviève Borne
 


J'ai été très heureuse d'avoir été approchée pour chanter sur cet album hommage à Gainsbourg parce que c'est un artiste que j'ai toujours beaucoup admiré.

De plus, j'étais à Paris lorsque Gainsbourg est décédé le 2 mars 1991. Cette nuit là, des centaines de jeunes, dont moi, ont convergé vers sa demeure de la rue de Verneuil  dans le quartier St-Germain des Près pour saluer l'artiste. Toute la nuit nous avons chanté ses chansons et discuté de l'homme qu'il était. C'était un deuil national! À l'approche du 20e anniversaire de sa mort, les hommages à Gainsbourg se multiplient et il me fait bien plaisir d'en faire partie.

Je ne suis pas une chanteuse mais je n'ai pas hésité à entrer en studio pour chanter sur cet album puisque Gainsbourg lui-même avait l'habitude de faire chanter des non-chanteuses. Alors cet album s'inscrit tout à fait dans la démarche gainsbourienne.

Pour ce qui est de la chanson qui a été choisie pour moi; l'hélicoptère, je ne pourrais être plus heureuse qu'elle m'ait été assignée puisque je trouve que c'est une très jolie chanson. De plus, je suis une amoureuse des hélicoptères! Je rêve secrètement d'en posséder un, un jour! Chaque voyage en hélicoptère que j'ai fait dans ma vie ma fasciné. D'ailleurs je préfère de loin l'hélicoptère à l'avion. En hélicoptère on peut voir tout le paysage autour de nous et le voyage nous procure beaucoup de sensations fortes!! Cette passion remonte à mon enfance alors que mon père militaire m'emmenait dans ses entraînements à bord d'hélicoptères de l'armée.

Depuis, j'ai eu l'occasion de faire de l'hélicoptère à de nombreuses occasions (en Europe, dans le Grand Canyon, au Québec) et j'ai déjà hâte à mon prochain périple!

Pour l'instant le voyage se fait sur disque!


Geneviève Borne